Un voyage dans le temps

qui a commencé il y a plus de 150 millions d’années

Un peu de Géologie !

Il y a plus de 150 millions d’années, à la période du Jurassique moyen, et plus précisément au Callovien, les mers recouvraient notre région. Les sédiments déposés au fond des mers pendant des millions d’années, combinés à l’action des différents changement climatiques et mouvements de plaques terrestres, ont formé le vaste plateau calcaire ou nous nous trouvons. C’est sous l’effet de l’érosion, mais surtout de la dissolution des roches carbonatées (calcaires) que ce « plateau karstique », appelé Causse, a été façonné : il présente un paysage en relief découpé en canyon et vallées. La dissolution des roches est produite par l’eau de pluie. En s’infiltrant dans le sol, au contact des végétaux et colonies bactériennes elle se charge en gaz carbonique (CO2). L’eau devient alors acide et « corrode » le calcaire, formant ainsi un réseau de rivières souterraines et de résurgences et un sous sol riche en pertes, drains, galeries, grottes et gouffres. La formation de la grotte est estimée à plus d’1 million d’année, son creusement aurait eu lieu en régime noyé et serait le système annexe d’un drain. La surface du sol à l’époque, était plus haute et le canyon de l’Alzou n’existait pas encore !

Quand cette eau acide après avoir traversée la voute revient au contact de l’air de la grotte, il y a « dégazage » de CO2 et dépôts des carbonates, ces dépôts qui s’effectuent en goutte à goutte sont à l’origine de la formation des concrétions que nous pouvons admirer dans les cavités souterraines.

C’est donc l'action continuelle de l'eau depuis plusieurs milliers d'années qui a tapissé la grotte de jolies concrétions (stalactites, stalagmites, colonnes) et de gours, où se mirent des myriades de stalactites.

Un peu de préhistoire !

Il y a environ 30 000 ans, au paléolithique supérieur, l’homme moderne (homo sapiens) colonise l’Europe.

Dans notre région la végétation est alors composée de forêts peu épaisses et de feuillus dans les vallées abritées. Cette végétation attire chevaux, cervidés, Elans, ours, Aurochs, ... Les hommes de Cro-Magnon sont des chasseurs mais aussi des artistes pariétaux. Pour peindre sur les parois, ils utilisent des pigments tels que l’oxyde de manganèse pour la couleur noire et l’hydroxyde de fer pour la couleur rouge.

Pour faire de cette caverne un sanctuaire remarquablement orné, à la lueur des lampes en pierre, les hommes de Cro-Magnon ont principalement utilisé la technique du crachis ou « soufflage », c'est-à-dire que l’artiste, une fois le colorant mis en bouche, le soufflait à même la paroi, ou à l’aide d’un os creux ou d’une paille. Mains négatives, chevaux, cervidés sont autant de témoignages émouvants d'une vie spirituelle où les limites de l'art, de la magie et de la religion sont difficiles à discerner.

Avec ses peintures datées de l’époque Gravettienne (- 29 000 à - 22 000 BP), La grotte Préhistorique des Merveilles est, dans le département du LOT, une des 3 grottes ornées encore ouvertes au public, et la seule à ROCAMADOUR et dans la vallée de l’Alzou ou vous pourrez encore communier avec vos origines.

Ces Merveilles préhistoriques et géologiques, aussi fragiles que précieuses, ont dès lors donné à ce site son nom actuel.

Grotte des Merveilles‎ L'Hospitalet 46500 Rocamadour Tél : 05 65 33 67 92